Bilan du parc de stations de mesure d'AASQA impliquées dans la modélisation

Type de documents
Rapport d'activité
Référentiel technique national
Off
Année programme
2011
Auteurs
A. Wroblewski
Nom de l'organisme
Mines Douai
Mots clés
Station fixe ; modélisation

L’intégration croissante de l’outil de modélisation dans les dispositifs locaux et
nationaux de surveillance et de gestion de la pollution atmosphérique, au travers de
nombreux produits issus de la recherche ou du secteur privé, nous impose une
réflexion sur la cohérence des besoins en modélisation et la répartition des mesures
sur le territoire. Les Directives 2004/107/CE et 2008/50/CE encouragent d’ailleurs
l’usage des modèles en combinaison avec la mesure dans de nombreux cas de
figure : rapportage des dépassements, optimisation de l’échantillonnage, évaluation
des sources (naturelles, anthropiques) à différentes échelles de distance, prévision,
justification des plans d’action, communication… Tout comme la mesure, la
modélisation est soumise à des objectifs de qualité de données, nécessitant un
processus QA/QC dans les opérations de validation et de vérification. Cependant, il
n’existe pas à l’heure actuelle de « technique de référence » pour la modélisation et
les référentiels réglementaires orientent vers la combinaison « mesure –
modélisation » pour l’évaluation de la qualité de l'air lorsque les niveaux de pollution
sont en dessous de seuil spécifique, soulignant ainsi la complémentarité de ces outils
dans ce cas de figure.
Afin de répondre aux exigences et recommandations apportées par les directives et
de leur évolution future, nous proposons un état des lieux du parc actuel de stations
d’AASQA impliquées dans les outils de modélisation.
Le bilan réalisé sur l’année 2011 fait état d’une utilisation partielle par les plateformes
nationale et régionales des 666 stations de mesures répertoriées.
La plateforme nationale Prev’Air s’appuie sur 452 stations (67,8%) pour le calcul de
l’ozone et 288 stations (43,2%) pour le calcul des PM. Les plateformes régionales se
déclinent sur un nombre plus restreint de stations. Elles couvrent l’ensemble du
territoire métropolitain en s’articulant sur cinq outils majeurs :

  •  AIRES,
  •  ESMERALDA,
  •  IRIS,
  • PREV EST et PRE VALP,
  •  SYRSO.

Cet état des lieux a ensuite été comparé avec les besoins des modélisateurs français
et les orientations des instances européennes (Directives, recommandations émises
par le groupe d’expertise européen Forum for AIR quality MODElling – FAIRMODE –
mis en place à la demande de la Commission Européenne).