Référentiel technique national : 2 nouveaux guides méthodologiques applicables en métrologie de polluants particulaires

Date

Deux nouveaux guides méthodologiques ont été récemment approuvés par les membres du comité de pilotage de la surveillance de la qualité de l’air pour mise en application dans le référentiel technique national. Il s’agit du guide pour la mesure de la composition chimique des particules submicroniques non-réfractaires (NR-PM1) par ACSM (Aerosol Chemical Speciation Monitoring) et du guide pour la mesure du « black carbon » par aethalomètre multi-longueur d’onde AE33 dans l’air ambiant, applicables respectivement au 1er et au 15 mars 2018. Ces deux guides concernent la métrologie des polluants particulaires.

  • Guide méthodologique pour la mesure de la composition chimique des particules sub-microniques non réfractaires (NR-PM1) par Aerosol Chemical Speciation Monitor (ACSM)

Ce guide constitue la première version du guide méthodologique LCSQA pour la mesure de la composition chimique des particules submicroniques non réfractaires par ACSM. Il accompagne la mise en place d’ACSM au sein du dispositif national depuis fin 2014.
Sept ACSM, répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain sont ainsi actuellement opérés par certaines AASQA.
(photo ci-contre : Aerosol Chemical Speciation Monitor (Q-ACSM) de Aerodyne Research)

La mesure de la composition chimique des particules est nécessaire à la détermination de leurs principales sources d’émission et de leurs mécanismes de transformations dans l’atmosphère pour une meilleure maîtrise de la qualité de l’air. En réponse à ce besoin, le dispositif national de surveillance de la qualité de l’air s’est doté depuis 2008 d’un programme d’amélioration des connaissances sur ce sujet (« programme CARA »). Reposant initialement sur l’analyse en laboratoire de filtres prélevés par les AASQA, ce programme s’enrichit aujourd’hui de mesures automatiques telles que celles fournies par l’ACSM.

Ces mesures automatiques sont extrêmement utiles lors des épisodes de pollution car elles permettent de communiquer très rapidement sur la composition chimique des PM que ce soit à l’échelle locale mais également à l’échelle de la métropole (Lire la note LCSQA sur l’épisode de pollution de mi-février 2018 et lire le rapport de synthèse LCSQA sur l'épisode de pollution particulaire de décembre 2016).

 

  • Guide méthodologique pour la mesure du « Black Carbon » par Aethalomètre multi-longueurs d’onde AE33 dans l’air ambiant

Ce guide constitue la première version du guide méthodologique LCSQA pour la mesure des concentrations de carbone suie (ou Black Carbon), émis par les sources de combustion. Il accompagne la mise en place d’aethalomètre multi-longueurs d’onde de type AE33  dans les AASQA pour la mesure du « Black Carbon », en tant qu’indicateur des sources primaires de combustion par les activités humaines.

(photo ci-contre : Aethalomètre AE33 de Magee scientific, crédit photo : Ecomesure)

La mesure de la concentration de Black Carbon n’est pas une mesure réglementaire.
Néanmoins, il s’avère que ce polluant, issu de la combustion incomplète d’énergies fossiles ou de biomasse, constitué quasi-exclusivement d’atomes de carbones et compris essentiellement dans la fraction PM1, est un bon indicateur de l’impact sanitaire potentiel des particules.
Par ailleurs, la mesure de l’absorption de lumière à différentes longueurs d’onde (comme réalisée par l’AE33) permet d’estimer la répartition des émissions carbonées selon les deux grandes familles de source que sont les combustions d’hydrocarbures (dont transport routier) et de biomasse.
Ces mesures automatiques par AE33 sont donc notamment utiles lors des épisodes de pollution, permettant l’étude de l’origine des particules de combustion en temps quasi-réel.
Elles peuvent également être exploitées dans le cadre de l’élaboration de plans d’actions et/ou de l’évaluation de leur efficacité.
Enfin, sur le plus long-terme (supérieur à 5 ans), elles peuvent être utilisées dans le cadre d’études de type épidémiologiques.

 

Pour les AASQA ayant déjà fourni les efforts financiers matériel et humains accompagnant l’installation et l’utilisation d’un AE33 et/ou d’un ACSM, ces guides permettent de clarifier un certain nombre de point relatifs à l’utilisation de l’instrument, à la validation ainsi qu’à l’utilisation des données.

Ces deux guides font partie intégrante du référentiel technique national (télécharger), conformément à l’arrêté du 19 avril 2017 relatif au dispositif national de surveillance de la qualité de l'air.

En savoir plus :

télécharger le Guide méthodologique pour la mesure de la composition chimique des particules submicroniques non réfractaires (NR-PM1) par ACSM

télécharger le Guide méthodologique pour la mesure du « Black Carbon » par Aethalomètre multi longueur d’onde AE33 dans l’air ambiant

 

Contact : tanguy.amodeo@ineris.fr