Campagne 2018 d’essais d’intercomparaison de polluants gazeux en laboratoires mobiles – 26 au 29 mars 2018

Date

Le LCSQA organise actuellement des essais d’intercomparaison de polluants réglementés (Monoxyde de carbone CO, Dioxyde de soufre SO2, ozone O3, oxyde d’azote NO et dioxyde d’azote NO2) pour les laboratoires mobiles d’AASQA. Cet exercice permet de vérifier le respect des exigences réglementaires concernant l’incertitude des mesures à des concentrations spécifiques et contribue au processus général d’amélioration de la qualité des mesures.
Cette année, les essais se déroulent du 26 au 29 mars 2018 sur le site de l’INERIS à Verneuil en Halatte (Oise).

(CIL moyens mobiles mars 2018, site de l'INERIS, Verneuil en Halatte) 

 

La réglementation relative à la qualité de l’air ambiant (*) appelle au respect de valeurs limites ou valeurs cibles, en leur associant une exigence concernant l’incertitude maximale sur la mesure (15%). Afin de vérifier le respect de ces exigences, le LCSQA-INERIS organise annuellement un exercice de comparaison inter-laboratoire (CIL) pour les moyens mobiles de mesures des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA).

Chaque camion laboratoire d’AASQA est raccordé à un système de distribution d’une matrice d’air ambiant enrichie. Le camion laboratoire du LCSQA-INERIS est également raccordé à ce système de distribution.

L’exercice 2018 se déroule à Verneuil en Halatte, réunissant, en plus de l’INERIS, les AASQA Atmo Grand-Est, Atmo Normandie, Atmo Haut de France et Atmo Nouvelle Aquitaine, soit un parc de 38 analyseurs. (photo ci-contre gauche : dispositif moyens mobiles AASQA et INERIS - site INERIS de Verneuil en Halatte)

Le programme de tests concerne le SO2, l’O3, le NO, le NO2 et le CO à différents niveaux de concentration, en particulier au voisinage des seuils horaires d’information ou d’alerte (pour les polluants NOx, O3, SO2) et de la valeur limite sur 8h (pour le CO).

 

 


L’intérêt de l’exercice pouvant être limité si les concentrations rencontrées dans l’air ambiant lors des périodes de mesure sont trop faibles et peu variables, le LCSQA-INERIS a mis au point un dispositif d’alimentation des moyens mobiles de façon à garantir une alimentation en gaz de caractéristiques identiques (même temps de séjour des gaz) à partir d’une matrice air ambiant enrichie par dopage (photo ci-contre droite : branchements par dopage dans les têtes de prélèvement des camions laboratoires). Le travail étant réalisé en matrice réelle (interférents, humidité, etc.), il permet d’assurer l’exploration d’un domaine étendu de concentrations et de pouvoir déterminer une incertitude de mesure sur toute la plage de mesurage tout en conservant sa représentativité.

L’intérêt pour les participants d’un tel exercice est d’intercomparer leurs résultats sur l’ensemble de la chaîne de mesure de leur moyen mobile : de la ligne de prélèvement à l’acquisition, y compris les procédures de contrôle.

 

Contact : fabrice.marliere@ineris.fr

 

(*) Exigences réglementaires de référence : directive européenne 2008/50/CE du 21 mai 2008 et arrêté du 19 avril 2017